Backoffice
login
pass
 
139443 visiteurs à ce jour
 
Presse
   
             
   
Sur Soul Bag Le site par Julien Crué
Une salle des fêtes de deux cents places, à vingt minutes de Caen, qui affiche complet pour une soirée blues un mois avant sa tenue. Voilà qui est réjouissant. Merci à l'association Backstage, parfaite organisatrice de l'événement. Félicitations au sonorisateur, le réputé Isaac Azoulay. Bravo aux musiciens, réjouis et réjouissants. Les quatre Rouennais de New Line Up, d'abord, sont formidables. De simplicité, d'humilité, de précision. Leur style est celui du Chicago blues des années cinquante ; leur répertoire est en grande majorité original, dans l'esprit de Willie Dixon et consorts ; leur son est clair et leur mise en place aux petits oignons. Dire que j'ai particulièrement goûté leurs fins de morceaux pourrait paraître malicieux (dans le sens : “vivement que ça se termine !”), mais, non, vraiment, le soin qu'ils apportent aux “chutes” m'a particulièrement plu. Un groupe soudé, généreux, aux rôles bien distribués entre ses deux leaders, le chanteur-harmoniciste Jérôme Lemesle et le guitariste Pascal Rigault, et bien soutenu par une section rythmique composée de Pascal Hernandez à la contrebasse et Pascal Delahaye à la batterie...

la suite ici ...

Sur Docteur Blues par Jocelyn Richer
... Une pléthore d’invités est venue donner un coup de main pour ce CD judicieusement intitulé « helping hand », d’où un CD résolument éclectique, mêlant les styles et les tempos, sans partir dans tous les sens. Ce cd est homogène et très personnel contenant 10 compositions originales sur les 14 titres. Ce cd respire la fraîcheur.

C’est joyeux et lumineux, rutilant comme les chromes d’une cadillac des années 50, c’est clairement une musique qui donne la pêche !

On perçoit bien ici qu’on a affaire à des gars passionnés, érudits et méticuleux qui connaissent et maitrisent bien leur sujet. Aucune faute de goût à noter, la rythmique est bien swinguante, les interventions du guitariste Pascal Rigault sont toujours judicieuses sans être démonstratives ou ostentatoires. L’harmonica de Jérôme Lemesle est aussi très présent avec notamment quelques intros remarquables et d’excellents soli. Et quelques invités de top niveau apparaissent ici comme la cerise sur un gâteau déjà fort appétissant...

la suite ici ...

Sur Road To Jacksonville par Olivier Aubry
Quand des invités de marque (dont Bertrand Couloume, le contrebassiste de Little Bob) donnent un coup de main (« Helpin’ Hand ») à des potes qui sortent un album, on se doute que cette galette sera de haute qualité. Et c’est bien les cas pour ce disque revigorant qui transpire le feeling et le plaisir de jouer, ce qui est assez rare pour des « musicos » français. Pas d’arrangements superflus ou de démonstrations pompeuses, juste de la musique inspirée par la période s’étalant de la fin des « Fourties » au début des « Fifties ». Tous les ingrédients nécessaires sont réunis pour passer un bon moment : un harmoniciste qui touche sa bille, des guitares au poil et une section rythmique qui roule. Que ce soit avec « Let’s Make Whoopee » (oscillant entre le jump blues et le western swing) ou le swinguant « My Woman Is Another Man’s » (avec un solo à la Charlie Christian), le charme opère sans problème. Que nos petits gars reprennent avec conviction le « Rump Steak Serenade » du génial Fats Waller ou qu’ils envoient avec hargne un rock fifties (« She’s A Dangerous Girl » et son très bon solo de six-cordes), le résultat est à la hauteur de nos attentes. Pas de doute possible, c’est du bon travail ! Cette chronique pourra vous paraître un peu courte mais, après tout, il n’y a pas grand-chose à ajouter. Il faut juste écouter… et apprécier.

la suite ici ...

Sur BCR La Revue N°43 par Joël Bizon
… Rien à jeter, une superbe interprétation, une variété dans le choix des morceaux. Ce répertoire de compositions côtoie aussi quelques bonnes vielles reprises. …, installe la rondelle dans Ia catégorie des albums remarqués!...En bref un tsunami communicatif de swing et de Jump avec une pointe de Chicago Blues et une once de Jazz. Le tout est rondement mené et tourne comme une horloge suisse. Alors chapeau bas New line Up, avec deux albums, vous voilà bien ancré dans la mouvance du blues français a pignon sur rue. Fortement recommandé, frais, vif et jouissif I

Sur L'Oreille Bleue par Nico
En amoureux du travail bien fait, les quatre Rouennais de New Line Up ont su prendre leur temps pour nous livrer un premier album fidèle à leur réputation de passionnés exigeants et méticuleux. On a donc sous la main et dans la platine un opus pour lequel un soin particulier a été apporté aussi bien au niveau du contenant (très beau livret avec les mains en action des différents protagonistes en clin d’œil au titre de l’album) que du contenu avec un vrai et bon travail sur le son signé Christophe Pélissié...

Avec ce « Helpin’ Hand » de bonne facture, New Line Up a su relever le difficile pari que représente la réalisation d’un album. Un défi qui en appelle d’autres !

la suite ici ...

Sur Blues Magazine N°78 par Jean Marcel Laroy
... 14 titres dont 10 sont de belles compos de styles variés des membres du groupe, et 4 des reprises remarquablement interprétées ... 54'29 de bonne musique, à consommer sans modération. Allez replay ...

Sur Blues & Co N° 73 par QueenLolo
... Une troupe bien sympathique et bien pointue qui nous offre ici un album très agréable. ..

... Dix compositions sur les quatorze composent la galette bien savoureuse ...

... Un coup de cœur pour la reprise de « Keep On Churnin' » avec la pétillante Jennifer Milligan aux chœurs et Pascal Fouquet à la guitare. Une chanson qui me donne l'envie de faire partie des chœurs et de danser alors que j'avais envie de sieste pour tout vous dire. J'ai trouvé « My Meaning Of Llfe » très attachant, la composition tout de suite sympathique avec un harmonica inspiré, un refrain aisément repérable et une guitare juste magnifique, celle de Pascal Rigault. « Rump Steak Serenade » est lui aussi bien remarquable de mon point de vue. La rythmique est entraînante, les guitares de Pascal Rigault et de Bertrand Couloume sont sautillantes, l'harmonica fait un duo de gentils compères avec le saxophone de Dom Delahaye. Le chant est comme sur les autres pistes, juste impeccable. La neuvième chanson est un hommage aux animateurs de radios blues sur laquelle Marc Loison, animateur de « Sweet Home Chicago » nous fait profiter de son jeu de guitare posé et généreux. ll joue bien le garçon avec sa guitare à l'envers. Très jolie ballade. Grande élégance et originalité pour la reprise de « Call Me ». Merci à New Line Up pour ce joli travail d'équipe ...

Sur ABS Magazine N°47 par Marin Poumérol
...Tout ceci donne un disque sympa, où tout le monde joue bien. ça balance bien sur Keep On Churming de ce bon vieux Wynonie Harris ou Rump Steak Serenade de Fats Waller dans une très bonne Ambiance...




Sur Soul Bag N°220 par Christophe Mourot
NEW LINE UP n'oublie pas « blues » après « jump » et propose ainsi plusieurs titres originaux de haut niveau dont « To hear my name » hommage aux animateurs radio ou « A song in ny mind » avec sax, harmonica et changement de rythme, Justesse de la guitare et de l'harmonica, rythmique souple, chant sur le chemin de la maturité, invités (Nico Duportal, Pascal Fouquet, Marc Loison, Jennifer Milligan, entre autres), la séance est réussie, même si certains rythmes sont plus laborieux, et se termine sur une audacieuse reprise intimiste de Call me de Blondie.

Sur Blues Alive par Eric Van Royen
Eric Van Royen nous a poser quelques questions pour la sortie de Helpin' Hand.

la suite ici ...

Sur Sweet Home Chicago par Marc Loison
Vous pouvez écouter en podcast l'interview de Pascal Hernandez sur les ondes de radio 666 pour l'émission Sweet Home Chicago N°967 du 05 septembre 2015.

la suite ici ...

Sur Routes du rock par Gérard DESMEROUX
Voilà un groupe français qui avu le jour du côté de Rouen en 2007. Le moins qu’on puisse dire c’est que New Lune Up n’a pas chômé tout au long de ces années, ils ont fait de nombreuses parties et non des moindres ouvrant pour Hoe Louis Walker, Bryan Lee ou Shemekia Copeland et quelques autres, se produisant sur les festivals de Cognac, Cahors ou « Terri Thouars pour n’ évoquer que les principaux. Ce « Helpin hand » est leur premier véritable album, enregistré dans un studio de Rouen. La première chose que l’on remarque, c’est la qualité du son, tous les instruments étant bien mis en valeur que ce soit les guitares, la contrebasse ou la batterie. Il est rare d’entendre un mixage aussi bien ficelé. Le groupe comprend 4 personnes, Jérôme Lemesle à l’harmonica et au chant, Pascal Rigault à la guitare, Pascal Hernandez à la contrebasse et Pascal Delahaye à la batterie. Mais pour cet enregistrement, ils ont fait appel à quelques connaissances. Dont Nico Duportal, Christophe Pélissié, Pascal Fouquet et Marc Loison aux guitares et le moins qu’on puisse dire c’est que ça fait son effet, il y a aussi Dom Delahaye au saxe et Jennifer Milligan comme choriste. 10 des 14 titres proposés sont des originaux dans un style quelque peu blues mais sans chercher à coller aux principes du genre. Il y a par exemple « Rump steak serenade » qui est certes blues mais aussi sacrément swing avec une bonne dose d’harmonica, « To hear my name » un blues lent avec un côté jazzy. « I love my baby » est aussi dans un registre bien blues, du blues solide que ce soit sur le plan vocal ou musical. On appréciera aussi « Let’s make whoopee » avec les harmonies vocales de Jennifer, un morceau qui bouge bien et qu’on ne se lasse pas d’écouter. La seule chose qui laisse perplexe, est la reprise du « Call me » de Blondie dont l’intérêt est au bout du compte limité. L’hexagone peut se vanter d’avoir des groupes de blues qui tiennent sacrément la route comme Awek ou New Line Up.

Sur Blues Again par Christian Casoni
... Ce bataillon coule un rhythm’n’blues au swing léger, très bien arrangé, pour l’essentiel composé par nos hôtes, qui passe avec l’insouciance du jazz populaire des années 60 et rappelle, parfois, est-ce l’effusion de la voix ou le moelleux d’un accord ? le Brian Setzer d’après Stray Cats...

la suite ici ...

Sur Feeling Blues par Jean-Louis Guinochet
… un objet d'une qualité graphique aussi aboutie nous pousse à se poser la question. Est-ce bon signe ou cache t'on sous cet emballage… Et alors, et la musique ? Je vous rassure tout de suite, c'est un excellent album…

… je ressens dans l'atmosphère générale de cet album une extrême complicité entre tous. Une bande d'amis, une famille réunie autour de la musique et à cet égard le titre de ce tir est très bien choisi …


la suite ici ...

Sur Zicazic par Fred Delforge
... il n’en fallait pas beaucoup plus pour que les Normands se lancent dans l’interprétation d’un répertoire plein de richesse où l’on croise nombre de pièces originales mais aussi quelques reprises comme le « I Love My Baby » de H-Bomb Ferguson, le « Keep On Churnin’ » de Wynonie Harris, le « Rump Steak Serenade » de Fats Waller et enfin l’inattendu « Call Me » de Blondie revu et corrigé à la sauce New Line Up. Avec ses interprétations pleines de chaleur et ses accents délicatement jazzy, le groupe trouve à chaque instant le ton le plus juste pour partager une émotion, un petit coup de cœur ou juste une idée qui passe et toute cette inspiration donne finalement naissance à des titres écrits avec le cœur et joués avec l’esprit, des blues pleins de sensualité et de bonnes vibrations dans le genre de « My Woman Is Another Man’s », « I Missed You And I Miss You », « A Song In My Mind » ou encore « She’s A Dangerous Girl » et bien entendu le superbe « To Hear My Name » dédié à tous les animateurs de radios blues non pas pour s’assurer des places dans les playlists mais tout simplement pour les remercier d’avoir invariablement soutenu le groupe. Voilà un bon album annonciateur de nouveaux concerts pour un groupe que l’on a toujours plaisir à voir sur scène ! Avis aux amateurs …


la suite ici ...

Sur Blues Alive 24 par Eric Van Royen
... Les amateurs de « Jump Blues » vont se régaler à l’écoute de cette galette, ... cet album nous rappelle que le groupe normand tient très bien sa place parmi les spécialistes Français du genre...

la suite ici ...

Sur Zicazic par Evelyne Balliner
Je ne présenterai plus les New Line Up ...

la suite ici ...

Sur Soul Bag Le site par Christophe Mourot
... le groupe se resserrant bien sur ses originaux, dont Dangerous Girl qui laisse présager des choses intéressantes dans leur futur discographie...

la suite ici ...

Sur Blues Magazine N°67 par Jocelyne et Jean-Marcel Laroy
New Line Up qui, en progression constante, a fait vibrer un auditoire très attentif à leur exellente prestation et qui leur réclamait, au mieux, une version enregistrée... au moins prochainement la sortie d\\'un CD.

Sur Blues & Co N°61 par Tonton Erick
... New Line Up ne cessera de nous surprendre, à chaque recontre le constat est le même ces gars là savent ce qu\\'ils font, aiment ce qu\\'ils font et le font avec brio et conviction sans oublier une grosse dose de talent. New Line Up a collé une Saint-Guisante savaticide à un public qui a savouré avec gourmandise leur swing enjoué, une grosse tranche de bonne humeur et un flo de fraicheur mélodieuse...

Sur Blues & Co N°61 par Guy Le Texier
...Les New Linu Up, lauréats du tremplin 2011 nous ont délivré un set swing-blues tout en maitrise. Pas de prise de risque mais une prestation sérieuse, carrée, d'un groupe qui a beaucoup progressé, particulièrement dans le souplesse de la rythmique...

Sur Sud Ouest par Louis Sibille et Philippe Ménard
pour profiter du répertoire, très classique, de Vinz et de New Line Up

la suite ici ...

Sur Sud Ouest par Philippe Ménard
New Line Up, qui lui succédait hier matin dans le Jardin public, ne se pose pas ce genre de questions. Les quatre musiciens de Rouen, âgés de 45 à 50 ans, ont tous un autre boulot dans le civil, travailleur social, informaticien, régisseur et assureur. Ils se font plaisir en amateurs. « On a la passion du blues, ici on est à notre place », sourit le contrebassiste, Pascal Hernandez. Les vacances et les week-ends sont calés en fonction des scènes, souvent modestes, qu'ils arrivent à glaner. « Cette année, on a fait une vingtaine de concerts. Cela reste difficile de trouver des lieux. »

la suite ici ...

Sur Blues Alive 76 N°9 par Eric Van Royen
Compte rendu du Tremplin de Cahors + Interview

la suite ici ...

Sur France Blues par ??
New Line Up raffle la mise avec 3 prix

la suite ici ...

Sur Zicazic par Yann Charles
Ce sont eux les grands vainqueurs de ce Tremplin 2011 dont voici le palmarès:

- Grand prix du Cahors Blues Festival : New Line Up

- Prix Cognac Blues Passion : New Line Up

- Passion Prix Disney Village : New Line Up

- Prix Blues sur Seine : Honky Donk

- Prix Blues Magazine : Honky Donk

- Prix France blues : Old Billies

la suite ici ...

Sur Paris On the Move par Frankie Bluesy Pfeiffer

... Cinq titres vous sont proposés sur ce premier album, cinq reprises parmi lesquelles ‘Sometimes’ de Don Robey, et ‘Drinking By Myself’ de W. Clarke, titre sur lequel Pascal Rigault vous fait une superbe démonstration de son talent de guitariste. Côté chant, Jérôme Lemesle fait honneur aux auteurs-compositeurs des originaux, déroulant à merveille son jeu d’harmo, juste comme il faut, et quand il faut.

La rythmique, composée de Pascal Delahaye à la batterie et de Pascal Hernandez à la basse et contrebasse, est le socle impeccable sur lequel peuvent se balader leurs deux compères. C’est propre et sans échardes, jouissif. Pas étonnant, donc, qu’avec toutes ces qualités, on atteigne dans ce premier album de New Line Up une couleur et une chaleur musicales étonnantes...

la suite ici ...

Sur Docteur Blues par Jérôme Travers
... L’interprétation est honnête bien emmenée par Jérôme Lesmele dont la voix juste est très agréable à l’écoute. Son jeu d’harmonica inspiré emballe cette démo d’un joli papier cadeau. Le groupe se retrouve pour le point d’orgue des cinq titres « You Can’t judge a Book » un arrangement très personnel qui laisse entrevoir le potentiel du groupe sur ses propres compositions. (Cf. Dangerous Girl : titre oublié sur cette démo)...

la suite ici ...

Sur All Blues par Luc Brunot
diffusé sur RCF Puy de Dôme : 3 janvier 2011, RCF Accords : 9 janvier 2011 et RCF Corrèze : 28 janvier 2011.

…ils nous proposent une première démo très intéressante et pleine de finesse…


Sur Blues Alive 76 N 7 par Eric Van Royen
... Ce n’est pas un « album » mais une démo 5 titres de reprises qui reflètent totalement l’univers « Jump Blues » de New Line Up. Un grand soin a été apporté à cet enregistrement, l’équilibre entre chant, guitare, basse et batterie est parfaitement réussi. Pour avoir vu ce groupe plusieurs fois en concert, j’ai retrouvé dans cette démo le son et le sérieux de la mise en place des morceaux.

En espérant que cette maquette ouvre les portes de certains festivals à ce groupe sympathique...

Sur St Pierre de Varengeville par Office Culturel
Beaucoup de talent, de l’émotion, une partition musicale particulièrement appréciée par les spectateurs et des tonnes d’applaudissements. Un régal pour tous. Sincèrement un grand merci aux musiciens du New Line Up

la suite ici ...

Sur Zicazine par Fred Delforge
Présenté comme le témoignage instantané de ses premiers ébats en studio, « Starter » se veut une bouffée d’air frais dans un blues qui a souvent tendance à se replier sur lui-même, un véritable poumon gorgé d’oxygène qui a voulu s’ouvrir un peu plus loin que les sempiternelles tartes à la crème du genre dont on nous abreuve parfois … Avec cinq adaptations pleines de spontanéité et de sensualité, New Line Up nous emmène à grand coup de rythmiques séduisantes, de guitares délicates et de grandes goulées d’harmonica vers des titres puisés chez les vieux bluesmen du début du siècle dernier comme Don Robey ou Willie Dixon mais aussi vers d’autres plus ‘‘modernes’’ comme William Clarke et son « Drinking By Myself » ou encore Bert Wills et son « Easy Does It ». On ne coupe pas à la cover de « Allright Ok You Win » mais on s’y prête de bon gré tant elle est pleine de naturel et on s’attache plus à la démarche d’ensemble pleine d’énergie mais aussi de finesse qui fait que l’on ne se lasse jamais d’un enregistrement sur lequel les petites gaffes parasites sont restées en place, sans doute histoire de mieux se souvenir que c’est en live et entre potes que New Line Up est sans cesse capable de se ressourcer et de donner le meilleur de lui-même. Après tout, rien de tel qu’une note un peu limite de temps à autres pour rappeler à quel point les autres sont belles … Bravo, et merci encore pour ce gros quart d’heure de bonnes vibrations !

la suite ici ...

Sur Maxwell Street par Alain Jalby Enjalbert
Lundi 11/10/2010...pour les avoir vus en début d'année à Thouars, s'ils passent du coté de chez vous allez y, vous ne le regretterez pas. C'est du Swing, c'est du Chicago blues, c'est les années 50, le West Coast... c'est une nouveauté et une belle nouveauté.

Lundi 18/10/2010 …ça sent la joie de jouer ensemble et ils font communiquer cette joie avec leur public…

Sur Paris On The Move par Frankie Bluesy Pfeiffer & Nathalie Nat’ Harrap
...pour les avoir découverts en ‘live’ à cette occasion, je dois avouer que j’ai beaucoup apprécié ce combo qui non seulement joue son blues avec un évident plaisir d’être face au public, mais qui sait aussi communiquer ce plaisir de jouer. Un set endiablé et jouissif qui enthousiasma un public dont les applaudissements furent à la hauteur de la prestation, intenses....

la suite ici ...

Sur Decibel Guitare par Stéphane MANIETTE
... Mais, dès la parole donnée à la musique, le public fut conquis par ce groupe qui sait habilement mêler le Blues, avec quelques bonnes excursions dans le Rock and Roll...

la suite ici ...

Sur L'Oreille Bleue par Jocelyn Richez
... Leur musique est un mélange de blues / rhythm & blues / swing qui lorgne résolument vers les années 50, des standards parfois revisités qui nous ont fait passer un agréable moment d'autant plus qu'à l'heure du dessert, Abdel Bouyousfi (le contrebassiste habituel des Rosebud blue sauce) et Racky Thomas sont venus rejoindre les 4 normands pour boeuf des plus sympathiques. Le public était ravi, ...

la suite ici ...

Sur Blues & Co N°48 par Bruno Marie
... L'ensemble de la prestation de cette formation prometteuse a donné un bon et même un excellent résultat ...

Sur Blues Alive 76 N°1 par Eric Van Royen
Le groupe prend du plaisir sur scène et cela se voit. Les titres s’enchainent sans lassitude aucune, Son « jump » blues plein de swing n’est pas sans rappeler celui de 2 autres groupes normands, The Hoodoomen (groupe défunt) et Ze Bluetones. A noter une très belle version de Hard Times de Ray Charles. Il y a de la répète derrière tout ça, c’est très propre et bien en place. Après un rappel bien mérité, le groupe quitte la scène sous des applaudissements nourris. Très bonne prestation de New Line Up.

Sur L'Oreille Bleue par Ricky Bluesfeeling
... Le potentiel technique et la complicité permanente des musiciens font de cette formation la formation montante. A eux seuls, c’est une Aude au bonheur...

la suite ici ...

Sur Blues Magazine N°52 par Nicolas
... Leur classe, leur enthousiasme, leur envie ont fini de convaincre le jury et un public qui en ont fait les vainqueurs...

Sur L'Oreille Bleue par Nicolas
« ... Les morceaux s’enchaînent sans temps mort, avec des mises en place efficaces et cette habituelle générosité qui semble être leur marque de fabrique....

la suite ici ...

Sur Zicazic par Fred Delforge
... et c’est en laissant transparaître non seulement beaucoup d’émotion mais aussi le réel plaisir qu’ils ont à jouer ensemble que ces quatre gars fort sympathiques nous invitent à le retrouver sur leurs prochains concerts !

la suite ici ...

Sur L'Oreille Bleue par Nicolas
« .... La centaine de personnes présente ce soir-là est venue assister au premier concert officiel d’une formation qui par son énergie, son envie de bien faire se met en toute modestie au service de la musique avec un seul mot d’ordre : plaisir !

la suite ici ...